Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eternel est son Amour

Articles avec #meditations

Béni sois-tu Seigneur!

19 Septembre 2017, 15:57pm

Publié par chantal johnston

Hier après un partage d'expérience en communauté, je regardais mon mari, fatigué par les choses de la vie puis je me suis aperçue dans un miroir, et l'idée m'est venue que probablement l'un de nous partirait avant l'autre rejoindre le Père.Jusqu'à présent nous avons toujours rendu grâce à Dieu de nous avoir gardés ensemble,de nous avoir préservés du divorce, un des grands fléaux de notre époque.Maintenant nous tournons autour de la soixantaine, les enfants sont grands et vivent de plus en plus de leurs propres ailes. Une de mes grands-mères est décédée à 60 ans sans tambour ni trompette, papa à 67 ans soudainement lui aussi, et le temps est venu de rendre grâce pour le bonheur d'être en vie tous les deux, ensemble et de profiter de ce don de Dieu. Il est bon d'arrêter de courir après le temps et de vivre l'Aujourd'hui de Dieu, et de considérer ceux qu'Il nous donne pour partager cette vie comme des cadeaux inestimables. Y avez-vous pensé?

Voir les commentaires

C'est toujours ça!

19 Août 2017, 14:22pm

Publié par chantal johnston

Par deux occasions cet été j'ai rencontré deux vieilles dames adorables qui m 'ont demandé :"Alors vous faites quoi, dans la vie ?" "Et bien vous savez, j ai une grande famille, donc je me suis toujours occupée d' eux et de la maison" Elles ont chacune levé les épaules, esquissé un sourire en disant :"oh! C est toujours ça !". Ce à quoi j'ai répondu :"j'ai beaucoup de chance, c'est le meilleur métier." 

Se consacrer à sa famille, son mari et ses enfants, n'est pas une activité"par défaut" pour des femmes qui n'auraient pas réussi dans le monde! Pourtant non seulement ce rôle est de plus en plus déserté mais celles à qui on délègue ce rôle d'éducatrice, une armée de nounous et d'assistantes maternelles ne sont pas mises à la première place de la société!

On ne peut oublier le fait que beaucoup de mères n'ont pas de choix, et doivent aller chercher fortune hors de la maison. Mais la société toute entière semble avoir perdu la notion d'enfance et de maternité.

De la naissance à la tombe tout tourne autour de l'idée de succès, il faut se battre pour être le meilleur sinon la vie n'a pas de sens. Etre une femme catholique fidèle au Christ et à l'enseignement de son Eglise tout en prenant sa place dans le monde moderne devient un vrai défi.Le féminisme est passé par là en considérant la maternité comme un obstacle à la réussite professionnelle indispensable à l'épanouissement féminin.

Quand nous nous sommes mariés, nous n'avions même pas parlé des enfants à venir, mais cela faisait partie du jeu, dirons-nous. Cependant nous n'envisagions certainement pas d'avoir une large famille, cela avait déjà mauvaise presse. Mais lorsque notre aîné s'est annoncé, je savais que je voulais m'occuper de lui, veiller sur lui, voir toutes "ses premières fois", et mon mari n'avait même pas envisagé une alternative. Et pourtant notre compte en banque ne faisait pas la richesse de notre banquier! Les vacances étaient rares et tout signe de luxe appartenait à une autre planète.Mais lorsque je me suis sérieusement mise à la suite du Christ j'ai compris que non seulement ma vocation était de materner les enfants que Dieu me donnait mais que Celui ci m'invitait aussi à être ouverte à la vie, à  ne pas être avare de mon corps et peu à peu la famille s'est agrandie .

Je n'ai jamais regretté notre choix, qui n'en était pas vraiment un car cela venait de soi. Je n'ai jamais envié celles qui avaient décidé autrement. Je me souviens d'un proche qui avait dit "A quoi ont servi ses études?" Grâce à elles, j'ai pu avoir une ouverture sur le monde en général, comprendre ce qui s'y passe, assumer ma vocation tout en faisant part de ce monde. Ma vie de mère au foyer a aussi beaucoup contribué à une certaine intimité avec le Seigneur, une certaine compassion pour les plus faibles de tous genres, car s'occuper d'une famille sans aucune aide n'est pas toujours facile, mais les fruits sont tellement nombreux non seulement pour la femme mais pour sa famille et la société.

La maternité est une qualité intrinsèque de la femme, cette dernière devrait toujours avoir le choix de l'assumer à part entière sans être snobée par la société, Les femmes comme moi ont eu beaucoup de chance et je crains un futur où nos filles et petites filles ne pourront plus choisir.Les catholiques ont un rôle à jouer en remettant la femme au centre de la famille. Satan continue à attaquer la femme, ce faisant il détruit la famille, détruit la société et porte atteinte au peuple de Dieu.

 

Voir les commentaires

Pour le meilleur et pour le pire

17 Août 2017, 15:24pm

Publié par chantal johnston

Quand je me suis mariée j'étais tellement loin de Dieu que je n'ai rien retenu des quelques réunions de préparation au mariage où nous sommes allés, seulement une chose fruit de l'expérience d'un couple animateur: ne pas trop retarder la venue d'un enfant, car en cas de stérilité, le processus d'adoption prenait des années! Pour moi mariage signifiait famille donc enfant. Après la célébration de mariage, l'église nous a complètement abandonnés à notre propre sort. 

De nos jours les choses ont bien changé, et l'église propose beaucoup d'aide, même si c'est encore insuffisant à en juger par le nombre de divorces et de cas de nullités dont je ne connaissais même pas l'existence il y a 40 ans!

Le mariage est l'évènement par excellence qui va faire bouger l'homme et la femme sur le plan spirituel. L'union de 2 êtres complètement différents avec la promesse de s'aimer et se respecter jusqu'au bout est un vrai défi, il l'a toujours été mais l'est encore plus dans notre société et sa recherche du plaisir instantanné dans tous les domaines.

Le sacrement de mariage que se donnent les époux avec le Christ faisant le lien entre ces deux "étrangers",n'est pas une garantie mais il est certainement le pilier d'une construction qui prendra du temps, nécessitera beaucoup de patience, de pardons et de miséricorde. Même si les mariés n'en sont pas conscients (c'était certainement notre cas) le sacrement est là, le Christ a été invité et il ne quittera pas même si nous le mettons à l'écart.

Chaque époux suit son chemin de Foi (ou de non foi, d'ailleurs) et là encore la prière et la vie d'église est importante pour continuer cahin caha avec l'autre. Je me souviens de mon mari me dire "Si tu veux que je viennes à ton église, il faudra que tu te convertisses,que je te vois changer". Mais peu à peu les choses ont évolué, sans que je devienne une sainte! Nous nous portons l'un et l'autre à tour de rôle. Il est trop tentant de vouloir changer son conjoint, même si c'est pour son bien! Entrer dans un chemin de conversion et de prière, prendre soin de soi spirituellement, et Dieu fera le reste.

trois-lys_redimensionner.jpg

" À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair.
Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !
 »
Mat 19:4

Voir les commentaires

La porte étroite

3 Août 2017, 14:02pm

Publié par chantal johnston

Mon bébé a maintenant 19 ans et mes 6 enfants pourraient très bien se débrouiller sans moi.

Ma vie de maman a été comme les montagnes russes, beaucoup de hauts et de bas, toujours en éveil pour essayer de veiller aux besoins de chacun, y compris le papa. Je n'envie pour rien au monde celles qui ont choisi une autre voie, celle du travail à l'extérieur et je compatis avec celles qui n'ont vraiment pas eu le choix.

Une autre étape est arrivée, et quand je vois mon pauvre mari obligé de continuer ce qu'il fait depuis 40 ans pour nous assurer une vieillesse confortable, je me sens privilégiée!

Mais la maison demeure un champs d'activité intense pour moi car 3 de nos enfants y vivent encore la plupart du temps, et je pourrais moi aussi ne jamais arrêter, bizarrement il y a toujours tant à faire. Grâce à Dieu je trouve mon bonheur en me disant chaque soir "Merci Seigneur pour ce que j'ai pu faire et tant pis pour ce que je n'ai pas eu le temps de faire!" même s'il m'arrive parfois de noter sur un calepin pendant la nuit  un oubli que je dois réparer le lendemain!

Mais quel bonheur cette semaine quand ma fille fatiguée d'un long voyage m'a contrainte à m'asseoir et à passer l'après midi sur le canapé à parler de tant de choses, qui lui tenaient à coeur mais aussi de petits riens qui peuplent nos vies. Et alors ce qui n'a pas été pas fait n'est probablement toujours pas fait, mais qu'importe, c'est mon coeur de mère qui a travaillé et s'est empli de douceur. 

La vie de mère au foyer nous apprend à nous donner sans compter et à nous abandonner et le bonheur qui en ressort compense bien largement toutes les difficultés du chemin.La vie de mère est pour moi cette porte étroite qui mène à la vie dont parlé Jésus. Le monde offre aux femmes tant d'illusions de bonheur loin de leur vocation première  et beaucoup succombent car « large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. 14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. » (Matthieu 7,13-14)

Bien sûr certaines n'ont pas de choix, d'autres n'ont pas d'enfant et doivent exercer leur maternité en dehors de chez elles, et c'est un grand services que ces femmes rendent pour rendre notre monde plus doux.

Dieu prend soin de chacune si on se tourne vers lui:

"Réjouis-toi,stérile,toi qui n'enfantes plus! fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n'as plus de douleurs! Car  les fils de la délaissées seront plus nombreux que les fils de celle qui est mariée, dit l'Eternel"  Esaïe 54(1)

 

Voir les commentaires

Je suis doux et humble de coeur,nous dit Jésus.

23 Juin 2017, 00:36am

Publié par chantal johnston

Journee difficile? Relations compliquees?nouveaux et anciens problèmes qui ressurgissent? Nos chemins de vie sont parsemés d'embuches qui nous feront grandir si nous nous apuyons sur Jésus Christ. Ce n'est pas à la force du poigmet qu'Il nous aide, Lui qui est "doux et humble"de coeur. Avec douceur,patience et acceptant cette dernière place que souvent nous Lui laissons, Il porte avec nous nos petites et grandes croix. quelle belle leçon dans un monde de compétition oú les femmes doivent s'"aguerrir"pour mener bataille sur tous les fronts. N'ayons pas peur de la douceur et de l'humilité qui sont chemins de vie. Femmes nous avons tant d'occasions de vivre ces vertues où que nous soyons. Mais surtout n'ayons pas peur de reconnaitre que nous ne pouvons pas tout bien faire, nous avons besoin des autres comme ils ont besoin de nous,n'ayons pas peur de nous agenouiller devant le Seigneur et de tout déposer au pied de Sa Croix et de Lui faire confiance.

Je suis doux et humble de coeur,nous dit Jésus.

Voir les commentaires

Chante Alléluia au Seigneur!

16 Juin 2017, 15:51pm

Publié par chantal johnston

Comme la transfiguration a été une manifestation très concrète de la divinité de Jésus, un mémorial pour les apôtres  qui en étaient témoins, nous aussi avons des petites (ou grandes) révélations sur notre route de pélerin, des révélations qui nous font chanter "Alléluia", mais pas pour suivre le mouvement, par habitude, mais avec vraie conviction.

Les 2 derniers jours notre fille a vécu des moments d'angoisse (et nous avec elle), devant le risque que son dossier de 1ére année de licence ne pourrait pas être transféré dans une autre faculté à cause d'une mauvaise organisation de celle où elle se trouve (je vous épargne tous les détails). Dans ces cas là, mon mari en a assez de dénouer les noeuds dans sa propre compagnie et me laisse en charge de la situation. Après maints coup de téléphone et aucun progrès, je l'ai convaincu de nous accompagner sur place pour agir et parler à quelqu'un. Nous avions prévenu par message téléphonique de notre arrivée avec une autre famille dans la même situation. La partie n'était pas gagnée, car la fin d'année est une période très surchargée pour le personnel. Nous attendions sur le trottoir l'autre famille, quand tout à coup une dame qui sortait de la faculté pour aller déjeuner, a vu ma fille et lui a posé une question, de là nous avons exposé notre problème, notre angoisse  et notre désir de discuter pour le régler. Après quelques discussions elle a accepté, de supprimer son déjeuner, annuler une réunion et de nous accompagner pour en parler avec qui de droit, qui elle aussi a recule un rendez-vous.C'est plus tard autour d'une salade que j'ai réalisé la force de l'intervention divine: Le Seigneur avait fait sortir cette dame juste au bon moment! A quelques minutes près tout aurait pu être beaucoup plus compliqué.Alléluia! Je l'ai fait remarqué à ma fille, qui n'avait pas réalisé, et qui m'a adressé un de ses plus beaux sourires. Alléluia!

Nous avons toutes ce genre de choses qui nous arrive, mais souvent nous oublions bien vite. Dans l'ancien testament, les hébreux construisaient des autels avec des pierres à l'endroit où Dieu se révélait. Il est bon pour nous de dresser des autels, dans nos têtes, dans des agendas, des petits carnets pour se remémorer ce que le Seigneur fait dans nos vies. N'attendons pas les grands évènements! Tous ces mémoriaux nous aident à avancer.

 

 

Voir les commentaires

Garde la bible, lis là et jette le reste

6 Juin 2017, 18:25pm

Publié par chantal johnston

Quelques conseils pour les mamans catholiques, dans leur rôle qui devient malheureusement de plus en plus professionnel:

-Vous ne pouvez pas vous en sortir toutes seules. Appuyez vous sur Dieu et priez pour vous même et vos familles.

-Catholiques, notre modèle est une jeune fille juive de 16 ans qui vivait au 1er siècle après JC dans la Judée sous domination romaine, avec les autorités qui cherchent à tuer son bébé. Nous n'en sommes tout de même pas là!

-Concentrez vous sur des blogs, sites édifiants et bloquez le reste!

-N'ignorez pas les conseils de mères plus âgées et/ou plus expérimentées. Si elles s'en sont bien sorties, leurs idées peuvent vous être précieuses.

Dans un autre contexte je me souviens de cette conversation:

Femme A:  je suis un peu perdue dans la religion, j'ai lu beaucoup de livres,j'ai la bible ,le coran et bien d'autres, je ne sais pas que penser.

Mon Amie: Garde la bible, lis là et jette le reste ,tu t'en sortiras mieux!

Dans un monde ultra-médiatisé, il est bon de faire le tri.

 

Voir les commentaires

La photo du jour

5 Juin 2017, 17:08pm

Publié par chantal johnston

" Il a voulu ainsi qu’il n’y ait pas de division dans

 le corps, mais que les différents membres aient tous le  souci les uns des autres.

 Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie.

 Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps."

1 cor.12(25-27)

Voir les commentaires

 "Tu nous a fait pour toi, Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu'il ne demeure en toi"

1 Juin 2017, 08:06am

Publié par chantal johnston

Chaque saison est propice à développer notre relation à Dieu, à entrer dans une échange d'Amour avec Lui. En été, les bancs dans les petits coins du jardin sont pour moi des vrais petits Paradis. Un banc avec ses 'bras' toujours prêts à nous accueillir avec une petite place à côté, littéralement pour le Seigneur, mais aussi, après ,pour les compagnons de vie, ceux qui partagent notre quotidien, famille et amis.

Ne soyons pas avares de notre temps. 5 mn ou plus, en prière plus ou moins longue, et juste pour le plaisir. Je me suis aperçue que chaque fois que j'ai donné de l'argent, fait l'aumone, par la suite,cet argent ne m'a pas manqué. Il est parti, oublié. Connaissez vous cette anecdote? Des missionnaires vont vivre en Afrique et voyant une famille dans la misère (la vraie ,pas celle de chez nous), lui apporte un gros bol de riz, la mère de famille va chez les voisins et leur en donne la moitié avant de retourner chez elle et de partager avec ses enfants.

C'est pareil avec notre temps, ne volons pas à Dieu ce temps qui lui appartient de toute façons. Les 5, 10 minutes ou plus que nous passons avec Lui, au bout du compte ne nous manquera pas.

 "Tu nous a fait pour toi, Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu'il ne demeure en toi". dit Saint Augustin.Nous nous affairons sans cesse, pour les besoins, mais aussi pour le plaisir, toujours à la recherche du sentiment d'avoir bien fait les choses, de s'être épanouies, et finalement de régner en Dieu sur nos vies.Nous n'entendons pas souvent Jésus qui nous appelle "Marthe! Marthe !Tu t'agites et tu t'inquiètes pour bien des choses!..." Il ne nous demande pas forcément de tout laisser tomber, mais seulement de lui faire une place. C'est vrai que toute notre action peut être prière, mais seulement si on a pris le temps de s'arrêter pour Lui parler et surtout pour L'écouter.

Quel beau témoignage si les autres , y compris vos hôtes ,voient que vous passez un peu de temps en prière. Je me souviens de cette amie, mère de 10 enfants chez qui je passais quelques jours. Chaque matin elle disparaissait après le petit déjeuner pour prier dans sa chambre. Lorsque je deviens flémmarde dans la  prière, je pense souvent à elle.Quel beau témoignage aussi pour nos enfants! 

 

Voir les commentaires

Je suis le chemin, la vérité et la vie

24 Mai 2017, 20:43pm

Publié par chantal johnston

Les chemins de Dieu sont souvent mystérieux. Notre esprit est si petit qu'il ne peut saisir les grandeurs de Dieu. Et souvent nous nous prenons à douter de l'existence de Dieu. Et si les incroyants avaient raison ? Et si les autres religions avaient raison ? C'est ce qui se passe lorsque nous n avons pas pris le temps de développer une vraie relation avec Jésus qui nous a dit : "Je suis le chemin, la vérité et la vie "
Je me souviens avoir été tentée de joindre une église protestante évangélique absolument merveilleuse, j'y connaissais des personnes très imprégnées de Dieu. Et pourtant j' ai hésité et réalisé que j'avais  vécu superficiellement ma foi au sein de l'église catholique, j'ai fait un pacte avec le Seigneur, j'allais prendre les choses au sérieux, assumer ma place et me rapprocher de Dieu et de l'Eglise ! Peu à peu mon engagement a pris chair et j'ai été comblée de bénédictions. J:ai découvert que ce que beaucoup voient comme des limites, sont en fait des garde- fous,  que tous les rites de l:Église sont des aides très précieuses pour la vie de tous les jours. J'ai reconnu la Sagesse Divine et celle, très concrète, pratique de L'Eglise catholique qui m'aide chaque jour à devenir un petit peu plus comme la femme du proverbe 31.

Courage à toi si tu n'y vois pas très clair, n'attends pas un miracle, s'il arrive ce sera la cerise sur le gâteau! Mais commence à marcher à la suite du Christ, appuie toi sur sa Parole qu'Il nous adresse dans la bible, et appuie toi sur les sacrements et les recommendations de nôtre église et peu à peu les choses s'éclaireront, un pas après l'autre. Même ton temps passé devant ton évier, ou la photocopieuse deviendront des moments de sanctification.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>