Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eternel est son Amour

Articles avec #la vie au jour le jour

Je suis doux et humble de coeur,nous dit Jésus.

23 Juin 2017, 00:36am

Publié par chantal johnston

Journee difficile? Relations compliquees?nouveaux et anciens problèmes qui ressurgissent? Nos chemins de vie sont parsemés d'embuches qui nous feront grandir si nous nous apuyons sur Jésus Christ. Ce n'est pas à la force du poigmet qu'Il nous aide, Lui qui est "doux et humble"de coeur. Avec douceur,patience et acceptant cette dernière place que souvent nous Lui laissons, Il porte avec nous nos petites et grandes croix. quelle belle leçon dans un monde de compétition oú les femmes doivent s'"aguerrir"pour mener bataille sur tous les fronts. N'ayons pas peur de la douceur et de l'humilité qui sont chemins de vie. Femmes nous avons tant d'occasions de vivre ces vertues où que nous soyons. Mais surtout n'ayons pas peur de reconnaitre que nous ne pouvons pas tout bien faire, nous avons besoin des autres comme ils ont besoin de nous,n'ayons pas peur de nous agenouiller devant le Seigneur et de tout déposer au pied de Sa Croix et de Lui faire confiance.

Je suis doux et humble de coeur,nous dit Jésus.

Voir les commentaires

Chante Alléluia au Seigneur!

16 Juin 2017, 15:51pm

Publié par chantal johnston

Comme la transfiguration a été une manifestation très concrète de la divinité de Jésus, un mémorial pour les apôtres  qui en étaient témoins, nous aussi avons des petites (ou grandes) révélations sur notre route de pélerin, des révélations qui nous font chanter "Alléluia", mais pas pour suivre le mouvement, par habitude, mais avec vraie conviction.

Les 2 derniers jours notre fille a vécu des moments d'angoisse (et nous avec elle), devant le risque que son dossier de 1ére année de licence ne pourrait pas être transféré dans une autre faculté à cause d'une mauvaise organisation de celle où elle se trouve (je vous épargne tous les détails). Dans ces cas là, mon mari en a assez de dénouer les noeuds dans sa propre compagnie et me laisse en charge de la situation. Après maints coup de téléphone et aucun progrès, je l'ai convaincu de nous accompagner sur place pour agir et parler à quelqu'un. Nous avions prévenu par message téléphonique de notre arrivée avec une autre famille dans la même situation. La partie n'était pas gagnée, car la fin d'année est une période très surchargée pour le personnel. Nous attendions sur le trottoir l'autre famille, quand tout à coup une dame qui sortait de la faculté pour aller déjeuner, a vu ma fille et lui a posé une question, de là nous avons exposé notre problème, notre angoisse  et notre désir de discuter pour le régler. Après quelques discussions elle a accepté, de supprimer son déjeuner, annuler une réunion et de nous accompagner pour en parler avec qui de droit, qui elle aussi a recule un rendez-vous.C'est plus tard autour d'une salade que j'ai réalisé la force de l'intervention divine: Le Seigneur avait fait sortir cette dame juste au bon moment! A quelques minutes près tout aurait pu être beaucoup plus compliqué.Alléluia! Je l'ai fait remarqué à ma fille, qui n'avait pas réalisé, et qui m'a adressé un de ses plus beaux sourires. Alléluia!

Nous avons toutes ce genre de choses qui nous arrive, mais souvent nous oublions bien vite. Dans l'ancien testament, les hébreux construisaient des autels avec des pierres à l'endroit où Dieu se révélait. Il est bon pour nous de dresser des autels, dans nos têtes, dans des agendas, des petits carnets pour se remémorer ce que le Seigneur fait dans nos vies. N'attendons pas les grands évènements! Tous ces mémoriaux nous aident à avancer.

 

 

Voir les commentaires

Une histoire banale

9 Juin 2017, 12:35pm

Publié par chantal johnston

Mardi matin, alors que je suis très près de la sainteté après une nuit d'adoration au Sacré coeur de Montmartre,j'entre dans la bouche de  métro ticket en main et sac à dos bien planté sur mon dos.Pour une raison que j'ignore l'entrée est libre, pas de ticket à utiliser. Allélluia!

Un premier train arrive, bondé,j'attends le suivant dans lequel j'entre en tenant bien mon sac à dos à la main pour ne pas gêner les autres. Allelluia! Heureuse de moi, je poursuis ma lecture "spirituelle",à la descente je rendosse mon sac, ticket inutilisé à la main.Cette fois ci les tourniquets fonctionne et j'insère allègrement mon ticket, qui est refusé par la machine. Heure de pointe oblige,je bloque les passagers qui murmurent derrière moi. J'essaie d'autres tickets, sans succès.Pas de bouton d'appel pour parler à un employé. Pas de bureau de vente. Seule solution: m'insérer derrière un autre voyageur pour passer par le tourniquet comme le font si facilement les fraudeurs! 2 ou 3 personnes ne comprennent pas ce que je veux faire ou sont trop pressées pour faire attention. Finalement une bonne âme compatit et je passe.

Arrivée sur le quai, je pense encore à ce qui vient de se passer, le train est bondé. Tant de gens descendent (mais pas assez pour libérer de la place!),que le signal de fermeture des portes sonne et personne n'a pu monter. Panique, je rentre en vitesse en ignorant la personne juste avant moi qui me fusille du regard ( et j'entends ma belle-soeur londonnienne qui n'a de cesse de répéter qu'elle" en a marre de tous ces lambins qui gênent  ceux qui vont au travail à l'heure de pointe dans le métro"!) Je réalise finalement que mon sac à dos est fermement resté à sa place gênant tous ceux alentours. La panique et les petits problèmes ont mis fin à ma charité et civilité.

En fait, c'est une histoire banale.Mais je me suis retrouvée critiquée et jugée pour un série de petits évènements qui n'étaient pas de ma faute. Combien de fois faisons nous pareil? Sans pitié nous nous en prenons aux autres alors que si nous connaissions les circonstances nous pourrions compatir. J'ai vu autour de moi tous ces petits ilots d'humanité, qui vont et viennent avec leurs problèmes ,leurs souffrances,et un besoin vital de ponts pour une meilleure compréhension, acceptation. Si je peux traverser ce pont pour les petites choses,peu à peu ce sera plus facile pour les grandes choses. Souvenons nous que la barre horizontale de la croix du Christ est symbole de "ce pont" qui relie tous les hommes.

Voir les commentaires

Garde la bible, lis là et jette le reste

6 Juin 2017, 18:25pm

Publié par chantal johnston

Quelques conseils pour les mamans catholiques, dans leur rôle qui devient malheureusement de plus en plus professionnel:

-Vous ne pouvez pas vous en sortir toutes seules. Appuyez vous sur Dieu et priez pour vous même et vos familles.

-Catholiques, notre modèle est une jeune fille juive de 16 ans qui vivait au 1er siècle après JC dans la Judée sous domination romaine, avec les autorités qui cherchent à tuer son bébé. Nous n'en sommes tout de même pas là!

-Concentrez vous sur des blogs, sites édifiants et bloquez le reste!

-N'ignorez pas les conseils de mères plus âgées et/ou plus expérimentées. Si elles s'en sont bien sorties, leurs idées peuvent vous être précieuses.

Dans un autre contexte je me souviens de cette conversation:

Femme A:  je suis un peu perdue dans la religion, j'ai lu beaucoup de livres,j'ai la bible ,le coran et bien d'autres, je ne sais pas que penser.

Mon Amie: Garde la bible, lis là et jette le reste ,tu t'en sortiras mieux!

Dans un monde ultra-médiatisé, il est bon de faire le tri.

 

Voir les commentaires

 "Tu nous a fait pour toi, Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu'il ne demeure en toi"

1 Juin 2017, 08:06am

Publié par chantal johnston

Chaque saison est propice à développer notre relation à Dieu, à entrer dans une échange d'Amour avec Lui. En été, les bancs dans les petits coins du jardin sont pour moi des vrais petits Paradis. Un banc avec ses 'bras' toujours prêts à nous accueillir avec une petite place à côté, littéralement pour le Seigneur, mais aussi, après ,pour les compagnons de vie, ceux qui partagent notre quotidien, famille et amis.

Ne soyons pas avares de notre temps. 5 mn ou plus, en prière plus ou moins longue, et juste pour le plaisir. Je me suis aperçue que chaque fois que j'ai donné de l'argent, fait l'aumone, par la suite,cet argent ne m'a pas manqué. Il est parti, oublié. Connaissez vous cette anecdote? Des missionnaires vont vivre en Afrique et voyant une famille dans la misère (la vraie ,pas celle de chez nous), lui apporte un gros bol de riz, la mère de famille va chez les voisins et leur en donne la moitié avant de retourner chez elle et de partager avec ses enfants.

C'est pareil avec notre temps, ne volons pas à Dieu ce temps qui lui appartient de toute façons. Les 5, 10 minutes ou plus que nous passons avec Lui, au bout du compte ne nous manquera pas.

 "Tu nous a fait pour toi, Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu'il ne demeure en toi". dit Saint Augustin.Nous nous affairons sans cesse, pour les besoins, mais aussi pour le plaisir, toujours à la recherche du sentiment d'avoir bien fait les choses, de s'être épanouies, et finalement de régner en Dieu sur nos vies.Nous n'entendons pas souvent Jésus qui nous appelle "Marthe! Marthe !Tu t'agites et tu t'inquiètes pour bien des choses!..." Il ne nous demande pas forcément de tout laisser tomber, mais seulement de lui faire une place. C'est vrai que toute notre action peut être prière, mais seulement si on a pris le temps de s'arrêter pour Lui parler et surtout pour L'écouter.

Quel beau témoignage si les autres , y compris vos hôtes ,voient que vous passez un peu de temps en prière. Je me souviens de cette amie, mère de 10 enfants chez qui je passais quelques jours. Chaque matin elle disparaissait après le petit déjeuner pour prier dans sa chambre. Lorsque je deviens flémmarde dans la  prière, je pense souvent à elle.Quel beau témoignage aussi pour nos enfants! 

 

Voir les commentaires

Je suis le chemin, la vérité et la vie

24 Mai 2017, 20:43pm

Publié par chantal johnston

Les chemins de Dieu sont souvent mystérieux. Notre esprit est si petit qu'il ne peut saisir les grandeurs de Dieu. Et souvent nous nous prenons à douter de l'existence de Dieu. Et si les incroyants avaient raison ? Et si les autres religions avaient raison ? C'est ce qui se passe lorsque nous n avons pas pris le temps de développer une vraie relation avec Jésus qui nous a dit : "Je suis le chemin, la vérité et la vie "
Je me souviens avoir été tentée de joindre une église protestante évangélique absolument merveilleuse, j'y connaissais des personnes très imprégnées de Dieu. Et pourtant j' ai hésité et réalisé que j'avais  vécu superficiellement ma foi au sein de l'église catholique, j'ai fait un pacte avec le Seigneur, j'allais prendre les choses au sérieux, assumer ma place et me rapprocher de Dieu et de l'Eglise ! Peu à peu mon engagement a pris chair et j'ai été comblée de bénédictions. J:ai découvert que ce que beaucoup voient comme des limites, sont en fait des garde- fous,  que tous les rites de l:Église sont des aides très précieuses pour la vie de tous les jours. J'ai reconnu la Sagesse Divine et celle, très concrète, pratique de L'Eglise catholique qui m'aide chaque jour à devenir un petit peu plus comme la femme du proverbe 31.

Courage à toi si tu n'y vois pas très clair, n'attends pas un miracle, s'il arrive ce sera la cerise sur le gâteau! Mais commence à marcher à la suite du Christ, appuie toi sur sa Parole qu'Il nous adresse dans la bible, et appuie toi sur les sacrements et les recommendations de nôtre église et peu à peu les choses s'éclaireront, un pas après l'autre. Même ton temps passé devant ton évier, ou la photocopieuse deviendront des moments de sanctification.

Voir les commentaires

Pourquoi, Seigneur?

8 Mai 2017, 12:51pm

Publié par chantal johnston

Voici un article tiré d'un magazine anglais que j'ai traduit pour vous en espérant que les mamans concernées y trouvent encouragement.

Parce qu'elle était intervenante à un colloque évangélique, pour moi il allait de soi qu'elle était une chrétienne heureuse et comblée. J'avais tort.

"J'ai deux fils,me dit-elle, ils sont tous les deux en prison, je ne pensais pas pouvoir intervenir dans ce colloque avec mes enfants qui ont si mal tourné. Mais le Seigneur m'a conduit à conseiller d'autres femmes qui ont la même souffrance que moi. Et beaucoup de ces mères qui regardent cette situation comme un échec, retrouvent la Foi en Christ"

Quelques semaines plus tard j'ai été amené à raconter ce témoignage, un couple m'a approché et m'a remercié en ajoutant:" Alors que nous étions en mission en Asie, nous avons appris que notre fils venait d'assassiner sa femme et ses 2 enfants. Nous avons pensé que nous n'étions plus dignes d'être en mission. Maintenant, nous pensons que nous le pouvons peut-être"

Beaucoup dans l'église voudraient servir activement, mais pensent que ce serait hypocrite. "Comment osons nous parler du Sauveur quand on n'est même pas capable de gérer sa propre maison ?"

Telle personne encourage les parents pour suivre les préceptes de Dieu, tout en se demandant où elle même s'est égarée pour que sa fille emménage avec son petit ami!

Nombreux sont les croyants qui ont prié pour leurs enfants, les ont consacrés au Seigneur, leur ont enseigné ses préceptes. Ils examinent leur vie, se demandent où ils se sont trompés et crient vers le Seigneur.

Que s"est-il passé? Ils ne savent pas et posent cette question à Dieu, et malgré tout ils mettent leur confiance en Dieu et continuent , souffrant au plus profond d'eux mêmes.

Ils ne peuvent se vanter de leurs succès de parents, grand-parents, et pourtant Dieu les utilisent pour conforter ceux qui sont dans la même situation mais ne savent pas comment continuer sur le chemin de la foi, car dans une église où chacun porte souvent un masque,ils voient "quelqu'un qui comprend, qui sait ce que je ressens!"

Nous ne devons pas laisser Satan gagner sa lutte pour détourner nos enfants, en nous cachant et refusant de témoigner de la puissance de Dieu.Celui-ci peut nous utiliser pour aller à la rencontre de ceux qui connaissent la même souffrance que nous.De même que le Seigneur peut se servir d'autres personnes en souffrance pour témoigner auprès des enfants rebels.

Dans une grande ville un homme qui avait été rebel toute sa vie, plus de 50 ans, a vu de nouveaux voisins emménager, ignorant qu'ils était croyants. Des liens se sont tissés et peu à peu la vie de cet homme a commencé à changer, jusqu'à ce qu'il retourne à l'Eglise. Cet homme ne savait pas que nombreux étaient ceux qui avaient prié pour lui pendant ses années de rebellion.

Nous sommes entourés de parents qui prient sans cesse pour que le Seigneur envoie quelqu'un sur la route de leurs enfants qui se sont détournés de Lui. Nous pouvons être ce "quelqu'un". Quoiqu'il nous arrive, quelle que soit notre souffrance, nous sommes les "envoyés de Dieu". Nous sommes appelés. Nous pouvons confier nos enfants prodigues au Seigneur et continuer à le servir où qu'Il nous envoie.

Voir les commentaires

La photo du jour.

4 Mai 2017, 18:23pm

Publié par chantal johnston

Ne nous laissons pas emportées par le tourbillon de la vie,nous activant à tant de besognes qui sont souvent superflues,histoire de justifier notre existence de femme, ou simplement d'épater la galerie! (Bien sûr tout n'est pas dans cette catégorie). Le Seigneur est comme ce banc, Il nous attend à bras ouverts pour un moment d'intimité: 5 mn, 10 mn, ou plus, juste pour que nous déchargions notre fardeau et continuions notre chemin avec Lui, de bancs en bancs

Voir les commentaires

La pensée du jour

2 Mai 2017, 07:11am

Publié par chantal johnston

Il fait frais, les maisons ont du mal à se réchauffer, la pluie se déverse par petites bolées toujours au moment le plus inattendu et je me souviens combien je trouvais ces moments difficiles quand, avec pareil temps, je me retrouvais coincée chez nous avec notre nichée.C'est plus facile maintenant, mais toujours aussi désagréable, et pourtant tout sur cette terre a pour rôle de louer le Seigneur!

" Pluies et rosées, bénissez toutes le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais. 
65 Vents que Dieu déchaîne, bénissez tous le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais. 
66 Feux et chaleurs, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais. 
67 Froid et chaleur, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais. 
68 Rosées et givres, bénissez le Seigneur louez-le et exaltez-le à jamais. 
69 Gelées et frimas, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais. 

70 Glaces et neiges, bénissez le Seigneur; louez-le et exaltez-le à jamais. " ont chanté les 3 jeunes hommes dans la fournaise (Daniel 3:64-70)

Alors ne faisons pas la vaisselle misérablement en regardant ce "sale temps", mais louons le Seigneur car Il a fait toute chose parfaite pour celle qui fixe ses yeux sur lui!

Voir les commentaires

La Maternité: Un Vrai Privilège!

26 Avril 2017, 18:04pm

Publié par chantal johnston

Vocation : Acte par lequel Dieu prédestine tout homme à un rôle déterminé, qui constitue sa fin personnelle, en particulier destination, appel au sacerdoce ou à la vie religieuse. Destination d'un être, ce vers quoi sa nature ou le destin semblent l’appeler.

La maternité n’est pas une occupation anodine que l’on peut caser dans un coin de sa vie pour combler un vide ou compléter une existence déjà bien remplie. Elle est une vocation, celle que Dieu a allouée à la Femme. La maternité est le sens de la vie de toute femme : donner le jour du plus profond d’elle-même à un être nouveau que son mari aura fécondé dans un moment d’Amour où les 2 ne font plus qu’un. La conception, la naissance ne sont que le début d’une grande aventure qui ne se terminera que dans l'Au-Delà. Marie est restée pleinement mère jusqu’au pied de la Croix..

La femme est faite, conçue pour enfanter.Bien sûr, pour beaucoup de femmes cela ne se concrétisera pas et leur capacité à se donner prendra un autre chemin, je pense à toutes celles qui choisissent la vie religieuse, ou de laïques consacrées et mettent leur maternité au service de l'Eglise, mais aussi à toutes les célibataires, souvent malgré elles et qui peuvent pleinement se tourner vers les autres, à tous ces couples stériles biologiquement mais qui eux aussi peuvent s'ouvrir au monde.

L'enfantement n'est pas l'affaire de 9 mois d'attente et un jour d'accouchement, mais bien de toute une vie.Malheureusement la société (ou plutôt Satan, comme au jardin d'Eden) fait de la femme une victime de sa composition biologique: la maternité est un handicap dont il faut absolument se débarrasser par toute une armada de moyens contraceptifs, ou limiter les conséquences en retournant le plus tôt possible sur le marché du travail payé, car quand l'enfant parait, horreur, la femme doit prendre garde ne pas devenir un légume!

 

C'est ainsi que tout un cheminement qui pourtant a été rendu beaucoup plus facile grâce aux progrès de toutes sortes, y compris dans la reconnaissance de la valeur de la gente féminine, devient de moins en moins une option pour nombreuses d'entre nous.

"Ta mère était, comme toi, semblable à une vigne, Plantée près des eaux. Elle était féconde et chargée de branches, A cause de l'abondance des eaux." dit Ezekiel (19:10)

"Ta femme est comme une vigne féconde Dans l'intérieur de ta maison; Tes fils sont comme des plants d'olivier, Autour de ta table." dit le psaume 128

Bien sûr la vie de mère de famille n'est pas la plus facile, surtort dans une société où elle se retrouve souvent seule, ses consoeurs ayant préféré servir un patron qu'un mari et des enfants. Là encore certaines n'ont pas le choix, le veuvage, l'abandon d'un mari, ou le piètre salaire de celui ci les force à travailler ailleurs que chez elles!

Mais une majorité sacrifie la vie de famille pour rentrer de plein pied dans le cercle infernal du consumérisme, du productivisme.

Et pourtant l'enfant n'a pas demandé à naitre , c'est Dieu qui lui fait le don de la vie avec un père et une mère pour s'occuper de lui et l'aider à avancer; Et si Dieu a donné à la femme de porter cet enfant, qui va prendre des années pour gagner son autonomie, celui ci n'a-t-il pas le droit d'avoir sa mère à côté pour l'accompagner.La grossesse et l'accouchement, qui sont parmi les choses les plus naturelles, deviennent une vraie épopée où il n'y a plus grand chose de naturel, le nouveau né est adulé, mais ce sera rapidement quelqu'un d'autre que sa maman qui sera témoin de toutes ses premières fois, qui l'éduquera, et à l'adolescence il découvrira la solitude d'une maison vide pendant de longues heures!

"Ta mère était, comme toi, semblable à une vigne, Plantée près des eaux. Elle était féconde et chargée de branches, A cause de l'abondance des eaux." dit Ezekiel (19:10)

"Ta femme est comme une vigne féconde Dans l'intérieur de ta maison; Tes fils sont comme des plants d'olivier, Autour de ta table." dit le psaume 128

Et pourtant, être mère de famille est un privilège. La TPE (très petite entreprise) est toute trouvée, mais il n'y a pas de mode d'emploi, la mère doit user de son imagination et de son énergie pour la faire fonctionner au profit de chacun des membres. Les horaires changent et évoluent avec le nombre d'enfants, leur âge, les locaux , la situation du père. 

Le plus grand défi pour nous, mères au foyer, c'est de ne pas s'enfermer sur les siens mais de s'ouvrir également au monde. Les enfants, petits,sont un véritable atout pour rencontrer des autres, lorsqu'ils sont plus grands ils nous laissent plus de temps pour développer nos talents quels qu'ils soient.

Et arrive aussi le jour où nos propres parents ont besoin d'aide! Eux qui nous ont langées dans notre tendre enfance parfois redeviennent comme des enfants, et ne pas pouvoir s'en occuper parce qu'on a un emploi payé est pour moi un vrai crève coeur. Je rends visite à une de mes vielles amies en maison retraite , et je retiens souvent mes larmes!

La vie, quelle que soit la route qu'on prend est difficile, mais la vie sans Dieu devient un vrai Chaos. Où que nous soyons nous sommes appelées à prier sans cesse comme le dit Saint Paul (1 Thessalonicien 5:17). La vie de mère de famille est une réelle vocation qui se réalise à temps plein mais ne peut se vivre comme telle qu'avec l'appui de la prière:

" Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain " Psaume 126

La chute du nombre de "pratiquants" dans nos églises n'est-elle pas en lien direct avec le faible nombre de mères au foyer? L'un ne va pas sans l'autre.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>