Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eternel est son Amour

Les bébés, au boulot !

30 Août 2016, 06:31am

Ce serait un moyen de réduire le plus tôt possible les inégalités pour que tous réussissent.

On n'a toujours pas compris que le monde par nature est inégal,fait de quantités de "trop...." ou " pas assez de...  ",que cela est aussi son charme. Béni soit mon beau-père, élégant, doté d'une intelligence très scientifique, amateur de sport et qui maîtrise l'art de la belle conversation. Mais béni soit aussi mon oncle qui a du arrêter l'école à 14 ans, dont l'intelligence pratique en a fait un excellent cuisinier, un expert sur la gente animale et la flore locale, champion de la chasse et de la pêche, trop bourru pour les conversations de salon. S'il était allé à l'école à 2 ans, son charme bien à lui n'aurait pas pu se développer.

Cette mesure favoriserait une meilleure maîtrise du langage, acquisition des compétences numériques, et améliorerait le repérage dans le temps et dans l'espace.

Les postes et les places ont été créés, mais les locaux ne sont peut-être pas assez bien aménagés,et le personnel désirent une formation psychologique adaptée aux tout petits.

Pour aider les enfants issus de l'immigration ? Mais ils apprennent une langue étrangère, celle de leur mère, ils connaissent une culture spécifique, et ils ont aussi le droit de rêver,de "créer"à leur manière. Ce n'est pas ces 3 premières années qui vont empêcher leur développement scolaire.Mais plutôt une diversification des méthodes d'enseignement qui permette à chacun de développer son propre potentiel

Nous avons créé une société qui en imposant le travail des mères nous a rendu insensibles au rythme de vie  éffréné de nos tout petits, calqué sur celui des parents: de 8h à la garderie ou chez la nounou jusqu'à 6h du soir. Heureusement c'est plus relax pendant les 5 ou 6 semaines de congés des parents. Mais les levers à l'aube ne suffisent plus, il faut que leurs heures d'éveil soient rentabilisées !

Certes il est plus facile de scolariser nos tous petits pour tenter d'en faire des clones du petit français idéal comme l'imagine le gouvernement du moment, que d'encourager les mamans à rester au foyer pour s'occuper de leurs bébés, quitte à mettre en place des structures pour accompagner celles qui en ont besoin dans l'éveil de leurs petits  dans leur milieu.

Alors que la rentrée s'annonce, le débat sur la scolarisation des enfants de 2 ans est relancée.
Ce serait un moyen de réduire le plus tôt possible les inégalités pour que tous réussissent.
On n'a toujours pas compris que le monde par nature est inégal,fait de quantités de "trop...." ou " pas assez de... ",que cela est aussi son charme. Béni soit mon beau-père, élégant, doté d'une intelligence très scientifique, amateur de sport et qui maîtrise l'art de la belle conversation. Mais béni soit aussi mon oncle qui a du arrêter l'école à 14 ans, dont l'intelligence pratique en a fait un excellent cuisinier, un expert sur la gente animale et la flore locale, champion de la chasse et de la pêche, trop bourru pour les conversations de salon. S'il était allé à l'école à 2 ans, son charme bien à lui n'aurait pas pu se développer.
Cette mesure favoriserait une meilleure maîtrise du langage, acquisition des compétences numériques, et améliorerait le repérage dans le temps et dans l'espace.
Les postes et les places ont été créés, mais les locaux ne sont peut-être pas assez bien aménagés,et le personnel désirent une formation psychologique adaptée aux tout petits.
Pour aider les enfants issus de l'immigration ? Mais ils apprennent une langue étrangère, celle de leur mère, ils connaissent une culture spécifique, et ils ont aussi le droit de rêver,de "créer"à leur manière. Ce n'est pas ces 3 premières années qui vont empêcher leur développement scolaire.Mais plutôt une diversification des méthodes d'enseignement qui permette à chacun de développer son propre potentiel
Nous avons créé une société qui en imposant le travail des mères nous a rendu insensibles au rythme de vie éffréné de nos tout petits, calqué sur celui des parents: de 8h à la garderie ou chez la nounou jusqu'à 6h du soir. Heureusement c'est plus relax pendant les 5 ou 6 semaines de congés des parents. Mais les levers à l'aube ne suffisent plus, il faut que leurs heures d'éveil soient rentabilisées !
Certes il est plus facile de scolariser nos tous petits pour tenter d'en faire des clones du petit français idéal comme l'imagine le gouvernement du moment, que d'encourager les mamans à rester au foyer pour s'occuper de leurs bébés, quitte à mettre en place des structures pour accompagner celles qui en ont besoin dans l'éveil de leurs petits dans leur milieu.

Commenter cet article