Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eternel est son Amour

La table catholique

20 Janvier 2017, 14:56pm

Publié par chantal johnston

Je lis en ce moment un livre en anglais écrit par une américaine qui fait un lien entre la nourriture, la foi et l'Eucharistie. Emilie avait des troubles de l'alimentation très sévères mais en a été guérie en retrouvant sa foi catholique. Je vous en traduit un court extrait sur une idée à laquelle je n'avait pas pensée. Vous pourrez remplacer bacon par rilletes ou chou kale par cèleri si vous voulez, c'est une américaine! 

 

 

 

"Tout commence avec une vérité toute simple: la nourriture n'était pas nécessaire.

Ce n'était pas nécessaire.Dieu n'était pas obligé faire nos corps de telle manière que nous ayons besoin de nous nourrir matin, midi et soir.Il n'était pas obligé de faire nos corps de telle manière que nous soyons obligés de manger. S'il l'avait voulu nous aurions pu tirer notre nourriture, notre énergie du soleil, de la terre et de la pluie, comme le font les plantes.

Dieu n'était pas obligé de répartir les éléments nutritifs dont nous avons besoin dans de  multiples groupes  ou des centaines de légumes, fruits,grains et animaux différents.Il aurait pu tout concentrer dans une seule petite plante. Le chou kale aurait pu être l'aliment suprême.

Et pour terminer, Dieu n'était pas obligé de faire en sorte que les aliments soient si terriblement bons.Tout aurait pu avoir le goût de la saleté....ou de betteraves.Ouais, je sais c'est du pareil au même.Mais quand même ,il aurait pu.Ce n'était pas une obligation que les citrons soient si âpres, la roquette si poivrée, le bacon si doux...et salé....et magique.

Mais les choses sont comme elles sont.Et alors qu'un athée peut en donner le crédit à la bienveillance du hasard, nous savons que le hasard n'est jamais bienveillant. Le hasard peut produire des betteraves, mais du bacon? Peu imaginable.

Alors, pourquoi de la nourriture?Pourquoi cette infinité de variétés délicieuse de produits mangeables?

Au bout du compte, Dieu seul le sait. Il n'y a aucun livre de la Bible qui parle de ce probème particulier. Cependant Dieu nous dit qu' "on connait l'arbre par ses fruits"(luc 6:44). Et le "fruit" de notre consommation est très parlant.

Le premier  des fruirts et le plus important est la communauté.

........

Notre besoin de nourriture -nourriture que quelqu'un a cultivée, cuisinée,et emmagasinée- nous rassemble les uns des autres. Il nous permet de coopérer. Tu manges ce que je cuisine. Je cuisine ce que quelqu'un d'autre a cultivé. Ce quelqu'un a utilisé des graines qu'un autre a vendu.

Même le fermier/chasseur/Cueilleur le plus autarcique de la planète qui abat ses cochons, cultive son blé et fait son propre fromage ne fait pas tout cela tout seul....

Ce qu'on mange nous connecte les uns aux autres dans notre aujourd'hui mais aussi dans la chaîne des générations passées et à venir.

De la même manière, l'alimentation nous rassemble autour de la table.Là nous ne faisons pas que manger.Nous parlons, rions,nous nous regardons face à face. Nous partageons nos histoires. Nous nous révélons les uns aux autres.Notre amitié et amour grandit en partageant son pain. Dés le départ, notre besoin de nous nourrir nous a forcés à laisser notre travail -production- pour être simplement avec soi-même et avec les autres.C'est quelque chose que beaucoup d'entre nous ne feraient que rarement et même pas du tout si Dieu nous avait conçu pour prendre notre nutrition du soleil comme nous le faisons pour la vitamine D.

De plus, notre faim, qui nous assaille avec la régularité d'une horloge, nous rappelle continuellement  que nous ne nous suffisons pas à nous même. Nous ne sommes pas des écosystèmes auto-suffisants. Nous sommes des créatures dépendantes.Nous avons besoin d'être nourris

 

Commenter cet article