Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eternel est son Amour

Eternel est son Amour

communauté de femmes catholiques, dévouées à Dieu, leurs familles , au service de la société qui les entoure.


Publié depuis Overblog

Publié par chantal johnston sur 24 Octobre 2016, 13:58pm

Elle était toute courbée et absolument incapable de se redresser..

"En ce temps là,Jésus  était en train d'enseigner dans une synagogue, le jour du Shabbath. Voici qu'il y avait là une femme, possédée par un esprit qui la rendait infirme depuis 18 ans; elle était toute courbée et absolument incapable de se redresser.. Quand Jésus la vit, il l’interpellait lui dit:"Femme te voici délivrée de ton infirmité" et il lui imposa les mains. A l'instant même elle redevint droite et rendait gloire à Dieu." Luc 13 (10-13)

Cette femme , c'est toi, c'est moi. Quelle est l'infirmité qui nous bloque, qui nous rapetisse, qui nous empêche de nous tenir droite, solide comme une fille de Dieu? Depuis 18 ans, cela peut être plus long, plus court mais depuis que nous sommes adultes? Qu'est ce qui en nous, nous a empêchés d'aller tout droit sur les voies du Seigneur. C'est vrai notre histoire, notre enfance, même la meilleure,a laissé des marques, mais il y a un moment où nous sommes vraiment responsables de la manière dont nous répondons aux événements, non?

Et ce matin j'ai bien vu mon démon intérieur quand j'ai manqué d'impatience avec une commande passée qui me semblait complète mais qui se révélait plus compliquée que je ne pensais, je n'ai pas pris de gants avec les vendeurs! Mais en lisant ce texte d'aujourd'hui j'ai vu Jésus venir à ma rencontre avec son désir de me guérir, il ne m'a pas imposé les mains mais il m'a donné ce message si doux de la part de St Vincent de Paul comme méditation du jour dans le "Magnificat"(le livre de prière de beaucoup d'entre nous!) Je vous le retransmets, et que Dieu nous guérisse toute de nos démons intérieur!

"Voilà donc le premier acte de la douceur, qui est de réprimer le mouvement contraire, dès qu'on le sent, soit en arrêtant tout à fait la colère, soit en l'employant si bien dans la nécessite, qu'elle ne soit nullement séparée de la douceur. C'est pourquoi, maintenant que nous en parlons, proposons nous toutes les fois qu'il nous viendra quelque occasion de nous fâcher, d'arrêter tout court cet appétit, pour nous recueillir, nous élever à Dieu et lui dire:Seigneur qui me voyez assailli de cette tentation, délivrez moi du mal qu'elle me suggère."Que chacun se propose donc d'en user ainsi. Dieu nous fasse cette grâce. Le second acte de douceu rest d'avoir une grande affabilité, cordialite et sérénité de visage vers les personnes qui nous abordent, en sorte qu'on leur soit à consolation. Le troisième acte de douceut est quand,ayant reçu déplaisir de quelqu'un, on passe outre, on n'en témoigne rien, ou bien on dit en l'excusant:"Il n'y pensait pas,il l"a fait par précipitation,un premier mouvement l'a emporté"; enfin on détourne sa pensée du grief prétendu;et quand cette personne dit des choses fâcheuses à ces esprits dociles pour les aigrir, ils n'ouvrent pas la bouche pour lui répondre et font semblant de ne pas entendre." St Vincent de Paul

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents